• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil
2017 - Mégalithes


Présentation des activités de l'année 2017

Envoyer Imprimer PDF

Autre trait marquant du patrimoine de Châtillon, les mégalithes ont retenu notre attention en 2017. Pas toujours accessibles car situés sur des propriétés privées, allées couvertes, menhir, « pierre druidique », stèle gauloise, sont très présents sur la commune et participent à son identité.

Le dimanche des Journées du Patrimoine nous a ainsi emmené, à titre exceptionnel, au pied de l’allée couverte de la Burlaie et auprès du prétendu « bénitier du diable » de la Brouillère.

Nous étions une trentaine à participer à cette sortie en compagnie de Bernard Bodinier et Gwénolé Kerdivel, membres du Groupe de Recherches Archéologiques de la Mayenne. Nous les remercions de leur participation et de nous avoir remis un silex de leur production. Ce fut l’occasion de recevoir quelques bonnes explications et de lever un peu du mystère de ces gros cailloux. Ce fut également le moment de retrouver nos homologues et amis de Brecé Entre nature et patrimoine, de l’autre côté de la Colmont, pour redécouvrir la très belle allée couverte du petit vieux sou.

Ÿ●  ●  ●

L’église a également maintenu notre attention. Le caveau funéraire des Seigneurs du Plessis y est sans doute l’élément le plus remarquable, mais l’ensemble de l’édifice appelle l’intérêt régulier des services du Département et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles. A noter cette année la parution d’un article dans la revue 303 le caveau et la question des rites funéraires. A noter également le travail réalisé par Jacques Naveau et ses collègues de Société d’Archéologie et d’Histoire de la Mayenne sur les remaniements successifs de la charpente. Nous trouverons à accueillir Jacques Naveau et ses collègues d’investigation à une prochaine date pour les remercier de leurs recherches et de leur compte rendu écrit, et leur proposer de nous le présenter.

Ÿ●  ●  ●

Nous aurons par ailleurs eu le plaisir de voir Odette Tournier concrétiser un ouvrage sur la vie Mathieu Hubert (1641-1717), châtillonnais devenu prête oratorien de renom au point d’être investi auprès de Louis XIV à la cour de Versailles. Mathieu HUBERT eut le privilège de prêcher le carême devant le grand roi, à Versailles, en 1683. C’est lui également qui fut chargé de prononcer l’oraison funèbre de la reine Marie-Thérèse en juillet de la même année. Sa vie s’arrêta voici 3 siècles, à Paris, le 22 mars 1717, deux années après Louis XIV. (Il était né 3 ans avant lui.) Nous remercions vivement Odette Tournier pour cet hommage rendu à l’un des plus illustres châtillonnais que l’histoire et internet aient retenu. Nous avons édité l’ouvrage d’Odette Tournier et en conservons quelques exemplaires pour ceux qui souhaiteraient en disposer (il est proposé au prix de 10 €).

L’action de l’association est d’être un interlocuteur auprès de la Commune et de tous, pour encourager et accompagner les actions de valorisation de l’histoire et du patrimoine. Cela se concrétise avec la collecte et la conservation de documents d’archives, au travers d’actions de sensibilisation, ou encore par la mobilisation de dons. Rappelons ici que l’association bénéficie d’un agrément en matière de défiscalisation. Nous avons pu constituer quelques réserves. Nous sommes garants des dons et de la confiance que nous font les donateurs. Nous les remercions sincèrement pour cela.

Page de couverture du livret composé par Odette Tournier

Page de couverture du livret composé par Odette Tournier

Ÿ●  ●  ●

Dimanche 2 avril était jour d’une nouvelle randonnée étape sur le grand chemin du Mont Saint Michel en Mayenne entre Izé et le Montaigu sur la commune de Hambers.

Ce fut la septième édition de ce rendez-vous destiné à promouvoir l’itinéraire historique des Pèlerins en provenance de Tours et Le Mans, vers le Mont au moyen âge. Nous organisions cette journée avec le concours précieux et primordial des Randonneurs de la Colmont et des randonneurs du Bocage. Sur place les représentants de l’association des randonneurs de Bais et la municipalité de Bais avec Mme Marie-Cécile Morice, maire, en particulier, nous ont apporté le meilleur accueil.

Amical et militant. C’est le sens que nous donnons à cette initiative, conduite pour relayer le travail de l’association sarthoise des Chemins de Saint-Jacques et du Mont-Saint-Michel afin de promouvoir le chemin montais. C’est aussi une action de sensibilisation des municipalités des communes traversées pour améliorer les conditions de passage des randonneurs : renforcer l’intérêt du parcours en valorisant le patrimoine qui y est associé, réduire la part des sections goudronnées afin de privilégier des chemins de terre, améliorer les conditions de sécurité vis à vis des voies routières, relayer les moyens et structures d’accueil en restauration et hébergement.

2017 nous a conduit à poursuivre ce travail de sensibilisation. C’est avec plaisir que nous avons pris connaissance du rapprochement des municipalités de Parigné-sur-Braye et de St Georges Buttavent pour créer une liaison douce entre les deux communes. Nous espérons que les échanges engagés sur le sujet à Châtillon avec le Conseil municipal trouveront à concrétiser les meilleures options avec bon sens et respect de chacun.

La randonnée du 2 avril se déroula sous une météo clémente. Nous étions 70 à y participer.

A l’arrivée au Montaigu, Hambers

A l’arrivée au Montaigu, Hambers

Ÿ●  ●  ●

Lancement du Jeu de l’été - 10ème édition

Lancement du Jeu de l’été - 10ème édition

2017 nous aura enrichi d’une nouvelle et 10ème édition du jeu de l’été. Une habitude désormais et à chaque fois une excellente invitation faite aux châtillonnais et à nos visiteurs de passage de prendre le temps de découvrir notre village autrement. Remercions ici Alain Chalaux et Philippe Forêt de leur implication pour proposer chaque saison énigmes, photos mystères et autres jeux de mots pour petits et grands. Vous êtes une soixantaine à nous rendre copie chaque saison à la boulangerie, à l’épicerie ou la mairie… sans que nous ne trouvions jamais de mauvais élèves ;-), l’essentiel étant que chacun trouve plaisir à participer.

Ÿ●  ●  ●

2017 fut aussi l’occasion de poursuivre l’attention apportée à la conservation de la statue de Vierge à l’enfant donnée à la commune par Joël et Marie-Thérèse Legros à l’automne 2015. La belle dame, en bois, avec quelques traces de polychromies, a subi les outrages du temps. Retrouvée dans un grenier à foin d’une ferme en limite de commune, non loin de Fontaine Géhard et du Gratoir, elle est très abimée, défigurée, mais elle a pour elle d’être datée du 14ème ou 15ème siècle et de susciter l’intérêt des services des affaires culturelles ; à tel point que son inscription à l’inventaire des monuments historiques a été obtenue. Son état ne permettait pas de la présenter à demeure dans l’église. L’association s’est limitée pour l’heure à en réaliser l’anoxie, à savoir le traitement contre les vers, par une entreprise spécialisée. Concrètement, la statue a été enfermée sous vide d’air pendant 3 semaines afin de détruire toutes larves du bois.

La prochaine étape doit être un nouveau traitement de conservation et la réalisation d’un socle pour son installation dans l’église. Le concours de l’association est appelé à hauteur de 800 € pour honorer le financement de Châtillon aux côtés de l’Etat (1200 €) et du Département (2000 €).

Ÿ●  ●  ●

2017 aura aussi été marquée par la réinstallation de la croix de Vauboire à l’entrée du lieu-dit. L’histoire communale pourra retenir cette historiette ou anecdote. La croix de Vauboire est datée de 1853, nous avons eu la bonne surprise de découvrir la date inscrite dans le granite du socle. Les anciens de la commune (Marie-Josèphe Daneau, Lucien Fauque) nous ont raconté qu’elle se trouvait, avant la création du lotissement à l’entrée de Vauboire, au carrefour de la route de St Denis avec celle de géhard. Lors de la création du lotissement dans les années 1970, Gilbert Houdayerl’avait déplacée pour l’installer à l’entrée du nouveau chemin de l’exploitation. Plus tard, à sa retraite et avec la construction de son pavillon au début des années 2000, Gilbert Houdayer avait convenu de la déménager à nouveau pour l’installer à l’angle de la rue de lotissement. Mais dans la manœuvre, la croix fut brisée en 3 morceaux. Elle fut conservée en attente dans une remise. En 2011, l’association proposa à Gilbert et Irène Houdayer de la réinstaller à son emplacement d’origine, sur un terrain communal afin qu’elle soit mieux préservée dans le temps. Ce qui fut accepté. C’est après plusieurs années de réflexion sur la meilleure façon de la restaurer et de la remettre en valeur, en concertation avec la municipalité, qu’Alain Gougeon nous apporta son concours pour l’installer à l’entrée de Vauboire. Nous tenons ici à remercier Gilbert et Irène Houdayerde leur accord et Alain Gougeon pour le service qu’il a rendu. Merci à eux.

Ÿ●  ●  ●

Un mot bien sûr sur Fontaine Géhard et ses vestiges sans lesquels l’association n’aurait vraisemblablement pas été créée il y aura 10 ans, en Juin prochain. A l’écart de la commune, en bordure de forêt, relativement isolé comme au temps des ermites du 11ème siècle qui en firent néanmoins le renom, le site est presque endormi. Les ruines de l’ancien prieuré, le petit édifice qui abrite son retable, jusqu’au vieux poirier de la prairie bien usé par le temps, tiennent malgré tout encore debout. Nous leur faisons une visite annuelle chaque samedi des journées du patrimoine et maintenons toujours des contacts réguliers avec l’objectif de rapporter sur Châtillon les statues de terre cuite du 16ème siècle, enlevées en 2008.

Ÿ●  ●  ●

Un mot enfin pour terminer et le plus important humainement, pour dire nos remerciements et meilleures pensées à Bertrand, président de l’association pendant ces dix années. Bertrand nous a demandé de le libérer de ses fonctions. Pour l’intérêt qu’il a porté à la création de l’association, pour tout ce qu’il apporté en tant que président très actif, pour ses connaissances approfondies et partagées de la commune, de son histoire, de son patrimoine, et des châtillonnais, pour la grande curiosité d’esprit qui l’a toujours bien représenté, pour l’ambassadeur de châtillon qu’il a été en toutes circonstances, nous lui renouvelons nos remerciements les plus dévoués et amicaux et lui adressons nos pensées les plus chaleureuses.

 



Ephéméride

Nous sommes le mardi 25 juin 2019
Nous fêtons Prosper
Le dicton du jour : Le jour de la Saint-Prosper, n'oublie pas de fumer la terre.

Qui est en ligne ?

Nous avons 14 invités en ligne

Conception & réalisation : Thierry PLAI / ©2010-2018 Châtillon Patrimoine